Comment devenir courtier en assurance ?

Formation courtier en assurance

Le métier de courtier en assurance est riche. Riche de rencontres, riche de partenariats, riche au niveau de la multitude de possibilités de développement qu’offre ce métier.

Etre courtier en assurance imposte une certaine rigueur dans le suivi de ses clients mais aujourd’hui il est grandement simplifié par des logiciels qui permettent d’effectuer les comparaisons entre les produits et les compagnies.

Découvrez toutes les démarches afin de devenir courtier en assurance, les différentes étapes, et répondons aux principales questions que vous vous posez sûrement.

Quelle formation pour devenir courtier en assurance ?

Afin d’entrer dans ce métier de courtier en assurance et de pouvoir obtenir son numéro ORIAS, il est impératif d’obtenir sa capacité professionnelle en assurance.

3 manières de l’obtenir :

– Vous êtes titulaire d’un diplôme de niveau Master ou d’un diplôme inscrit au RNCP dans la classification NSF 313,
niveaux 7, 7/6 ou 6. Nous vous recommandons de vérifier sur le site vérifier si votre diplôme est
reconnu sur le site www.cncp.gouv.fr

– Deuxième possibilité : vous avez une expérience sur des fonctions de production ou de gestion de contrats d’assurance, ou de capitalisation au sein d’une entreprise d’assurance, auprès d’un courtier, d’un agent ou d’un établissement de crédit. Il vous faudra justifier de 2 ans en tant que cadre, 4 ans en tant que salarié non cadre, 4 ans en tant que TNS (statut d’indépendant).

– Vous n’avez pas la possibilité de justifier d’un diplôme ou d’une expérience professionnelle ? Pas de panique, il existe une formation professionnelle de 150 heures qui vous permet d’obtenir un livret de formation IAS niveau 1 et donc de justifier de votre capacité professionnelle auprès de l’ORIAS.

Définition de IAS

IAS veut dire Intermédiaire en Assurance ! Ce terme regroupe toutes les personnes qui peuvent présenter, proposer ou aider à la conclusion de contrat d’assurances ou de réassurances. Elles peuvent également réaliser des travaux en préparation de la conclusion d’un contrat. Il s’agit de l’article L511-1 du code des assurances.

Un IAS a donc la possibilité de commercialiser des produits d’assurance, et d’être l’intermédiaire entre une compagnie d’assurance et son client (un particulier et un professionnel).

4 catégories d’inscription à l’ORIAS permettent de différencier les IAS et leur activité :

– Les agents généraux

– Les courtiers (COA)

– Les mandataires d’assurance

– les mandataires d’intermédiaires en assurance (MIA)

 

Ces 4 catégories de professionnels se doivent d’être immatriculer à l’ORIAS afin de pouvoir exercer.

Quelle est la différence entre agent général, courtier en assurance et mandataire d’assurance ?

– Les agents généraux sont des professionnels indépendants exerçant l’activité d’intermédiation en assurance pour le compte d’une ou plusieurs entreprises d’assurance. Ils travaillent sous l’enseigne de la société d’assurance partenaire. Ils sont aux côtés de leurs clients, du conseil jusqu’à la souscription, durant la vie du contrat et les assistent en cas de sinistre.

– Les courtiers sont des personnes physiques ou morales, possédant la qualité de commerçants et immatriculées à l’ORIAS. Les courtier agissent sur mandat de leurs clients ; Ils conseillent, négocient pour leurs clients auprès des compagnies d’assurance. Ils sont également au côté de leurs clients lors de la souscription, pendant la vie du contrat et dans le règlement de sinistres. Ils peuvent donc avoir leur propre marque, leur propre enseigne et ainsi comparer en tout indépendance différentes compagnies d’assurance.

– Les mandataires d’assurance sont des intermédiaires d’assurance ayant reçu un mandat d’une ou plusieurs entreprises pour distribuer leurs produits. Ils représentent les produits d’une ou plusieurs compagnies d’assurance.

– les mandataires d’intermédiaires en assurance sont des intermédiaires d’assurance ayant reçu un mandat d’un autre intermédiaire en assurance. Ils ne travaillent pas directement avec un ou plusieurs assureurs mais avec un autre intermédiaire (courtier ou mandataire d’assurance).

Quel statut d’entreprise choisir ? 

Lors de la création de votre entreprise, vous aurez à choisir un statut juridique. Ce choix dépend de plusieurs critères comme le nombre d’associés, votre apport, le régime social et fiscal des associés,…

Dans tous les cas, votre choix n’est en aucun cas définit par la réglementation des IAS et vous êtes libre de choisir le statut qui vous convient. Ainsi, vous pouvez créer une société de courtage en entreprise individuelle, une SARL, une SASU,…

Voici les spécificités des principaux statuts :

  • Entreprise individuelle (EI) : pas d’apport obligatoire, 1 associé, responsabilité étendue au patrimoine personnel, imposition à l’IR
  • Entreprise individuelle à responsabilité limitée (EIRL) : pas d’apport, 1 associé, responsabilité limitée au patrimoine professionnel, imposition à l’IR (option IS possible)
  • Entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée (EURL) : apport mini 1 euro, 1 associé, responsabilité limitée au montant de l’apport, imposition à l’IR (option IS possible)
  • Société à responsabilité limitée (SARL) : apport mini 1 euro, 2 à 100 associés, responsabilité limitée au montant de l’apport, imposition à l’IS (option IR possible)
  • Société anonyme (SA) : apport mini 37000 euros, 2 associés mini, responsabilité limitée au montant de l’apport, imposition à l’IS (option IR possible)
  • Société anonyme simplifiée unipersonnelle (SASU) : apport mini libre, 1 associé, responsabilité limitée au montant de l’apport, imposition à l’IS (option IR possible)
  • Société anonyme simplifiée (SAS) : apport mini libre, responsabilité limitée au montant de l’apport, imposition à l’IS (option IR possible)

L’inscription à l’ORIAS

Voici les étapes à suivre pour vous inscrire en tant qu’IAS et obtenir votre numéro ORIAS.

1/ Rendez-vous sur le site de l’ORIAS (https://pro.orias.fr/login) afin de créer votre compte utilisateur.

2/ Cliquez sur « faire une demande » puis « nouvelle inscription »

3/ Sélectionnez votre catégorie : « agent général », « COA », « Mandataire d’assurance » ou « MIA ». Afin d’envoyer votre inscription, l’ORIAS vous demandera de télécharger des documents administratifs (voici la liste complète disponible sur le site de l’ORIAS) et de payer les frais d’inscription de 25 € (sur le site de l’ORIAS).

4/ Quelques semaines après (en général 3 semaines), si votre dossier est complet, vous obtiendrez votre numéro ORIAS.

Quel est le salaire d’un courtier en assurance ?

Le salaire d’un courtier en assurance dépend de plusieurs paramètres.

– A-t-il acheté un portefeuille d’assurance ou commence-t-il son activité en partant de zéro ?

– Est-il spécialisé sur un domaine ? dans un métier de niche ? ou sur tous types d’assurance ?

Un courtier en assurance peut gagner la première année plutôt un salaire mensuel proche du SMIC s’il démarre de zéro. Par contre, en achetant un portefeuille d’assurance de qualité, il est tout à fait réalisable de gagner 2500-3500 euros/mois brut.

Le salaire moyen d’un courtier en assurance est d’environ 6000 euros.

Attention, lorsque l’on se lance sur ce secteur d’activité, il est très important de bien choisir les produits que l’on distribue. En commercialisant de l’assurance emprunteur ou de la RC Pro, vous rentrerez des primes importantes. A contrario, en choisissant l’assurance auto, l’IARD,… les primes sont très faibles et vous aurez alors beaucoup de difficultés à obtenir de la rentabilité et à dégager un revenu rapidement.

Menu