Formation courtier en crédit – IOBSP

Retrouvez notre rubrique : formation courtier en crédit.

Ces formations peuvent être :
  • initiale : permettant l’inscription à l’ORIAS
  • continue : obligatoire dans le cadre de votre activité professionnelle

Formation initiale

formation iobsp niveau 1

Formation IOBSP - Niveau 1

Cette formation permet, même sans expérience ni diplôme, de devenir courtier en crédit ou mandataire d'intermédiaire, et d'en faire son activité principale

formation IOBSP niveau 3 crédit immobilier

Formation IOBSP - niveau 3 ``Crédit Immobilier``

La formation IOBSP niveau 3 ``Crédit immobilier`` permet à un agent immobilier de s'occuper du financement de ses clients, dans le cadre d'une vente immobilière. Il ne doit s'agir que d'une activité à titre accessoire.

null

Formation IOBSP - Niveau 2

La formation IOBSP niveau 2 permet de devenir mandataire exclusif en opérations de banque et en services de paiement

Formation IOBSP 40 heures

Formation IOBSP - 40 heures

La formation IOBSP 40 heures permet, avec une expérience de 1 an dans les 3 dernières années avec réalisation d'opérations de crédit, de devenir courtier ou mandataire d'intermédiaire.

Formation continue (annuelle obligatoire)

Formation DCI 7 heures

Formation DCI - Directive Crédit Immobilier

La formation DCI (Directive Crédit Immobilier) est la formation obligatoire annuelle que chaque courtier, mandataire ou salarié réalisant des opérations de crédit immobilier, doit passer afin remettre à jour ses connaissances.

Le courtier en crédit

Un courtier en crédit est un professionnel du financement. Que soit pour financer de l’immobilier ou pour regrouper plusieurs prêts, le courtier en crédit accompagne ses clients afin d’étudier plusieurs propositions bancaires pour leur projet et les accompagner jusqu’à ce que le financement soit réalisé.

Un courtier en prêt est un intermédiaire entre un particulier qui a un projet de financement et une banque qui peut lui financer. Son métier est de comparer les conditions de ses différents partenaires, afin de proposer à ses clients la meilleure offre du marché. Une fois la proposition approuvée par ses clients, il va pouvoir déposer le dossier en banque jusqu’à l’obtention du prêt et la signatures des offres de prêt.

Le courtier en crédit est un analyste également. Il va, lors de la première rencontre avec ses clients, définir la faisabilité de leur projet. Le taux d’endettement, le reste à vivre des clients fera l’objet de beaucoup d’attention par le banquier, c’est pourquoi le courtier vérifiera que ceux-ci sont normatifs et que la banque pourra valider leur dossier. Les relevés de compte bancaires sont également des pièces scrutées par le courtier et la banque.

Le courtier en crédit est également un négociateur. Il va en effet avoir un rôle primordial dans la négociation du taux du crédit, le taux de l’assurance, les frais de dossier, voir les pénalités de remboursement anticipées ou le montant de l’apport. Les seules composantes qui ne sont pas négociables : les frais de garanties bancaires.

Un métier pour les anciens banquiers…?

Beaucoup de courtiers sont issus du monde de la banque, c’est un fait. En effet, le métier de courtier a une certaine ressemblance avec le métier de conseiller bancaire. Les actions du courtier sont moins étendues que celles du banquier qui doit également gérer les comptes de ses clients, leur proposer des produits et services bancaires et d’assurance. Le courtier s’intéresse uniquement au projet de financement de son client.

Le métier de courtier est donc une suite logique pour les conseillers bancaires, mais également pour beaucoup d’autres personnes en quête de liberté (car c’est souvent un métier d’indépendant), en recherche d’un vrai relationnel client et avec le goût du challenge.

La formation au cœur du métier de courtier

Devenir courtier ne s’improvise pas et l’ORIAS impose d’années en années une réglementation plus stricte au niveau de la formation des courtiers. Rien n’empêche une personne non issue du monde de la banque ou de la finance d’accéder au métier de courtier puisqu’une formation de 150 heures (formation iobsp niveau 1) permet d’obtenir la capacité professionnelle et donc de s’inscrire à l’ORIAS en tant que courtier ou mandataire.

Pour les personnes issues de la banque, et qui ont travaillé au minimum 1 an dans les 3 dernières années en réalisant des opérations de crédit, une formation IOBSP 40 heures suffit.

Une fois en poste, que ce soit en tant qu’indépendant ou salarié, un courtier doit réaliser chaque année une formation de 7 heures : il s’agit de la formation DCI. Celle-ci peut se réaliser en elearning.

Vous souhaitez en savoir plus sur le métier de courtier ? Découvrez davantage d’informations sur notre article « comment devenir courtier en crédit » !

Menu